Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2012

Disparition de Marilyn Monroe le 5 août 1962, déjà un demi-siècle cette année !

MARILYNDERNIERE.jpgCe 5 août sera un peu particulier cette année, en effet, cela sera le 50ème anniversaire de la disparition de Marilyn Monroe, la star quittait alors ce monde a seulement 36 ans dans des circonstances qui n'ont jamais été éclaircies.

De nombreux hommages sont prévus, des rediffusions de films, des émissions, des documentaires, des expositions et bien entendu, des livres en mémoire de celle que le monde entier n'a toujours pas oubliée 50 ans après sa mort.

Deux livres ont retenu notre attention, Monroerama et Marilyn Monroe de A à Z

Monroerama de Françoise-Marie Santucci rassemble des éléments aussi différents que des interviews de cinéastes, d’unmonroerama.jpg parfumeur ou d’un coloriste ; des listes des maisons où Marilyn a vécu, des jolies robes qu’elle a portées, des plus prestigieuses enchères de ses effets personnels ; des infographies résumant ses liens avec ses amants, ses mentors, ses amis ; des textes d’écrivains qui livrent leur vision de Marilyn ; des essais sur sa voix, sexy et voilée, sur les causes de sa mort ou sur les contrats peu avantageux qui la liaient à la 20th Century Fox... Toutes choses qui tentent de refléter ce que fut la vie de Marilyn Monroe.

Pour en savoir plus, cliquer ici

marilynAZ.jpg

Marilyn Monroe de A à Z d'Isabelle Danel, cet ouvrage de A à Z est la forme idéale pour un portrait en morceaux, où images et textes forment un tout. Un puzzle à reconstituer via deux cents photos et deux cents entrées. Quatre cents pièces pour un voyage dans sa vie, ses rêves et ses envies, ses défauts et ses lubies, ses attributs physiques et ses signes particuliers ; une promenade à travers ses films, sa famille, ses amis, ses ennemis, ses maris, ses metteurs en scène, ses coachs, ses photographes, ses biographes... Pour en savoir, cliquer ici

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

02:26 Publié dans LIVRES, PEOPLE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marilyn monroe, 50ème anniversaire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/07/2012

Lana Del Rey sera la nouvelle égérie de H&M pour la campagne Automne-Hiver 2012-2013

lana H&M.jpg

lana2 H&M.jpgLana Del Rey, l'un des plus grands noms de la musique, sera l'égérie de H & M cet automne. Lana sera donc la star d'une campagne publicitaire réalisée par Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin, ainsi qu'un clip-vidéo où Lana chante une reprise de « Blue Velvet », tourné par le réalisateur Johan Renck. Ce clip-vidéo sera disponible dans son intégralité sur le site de hm.com le 19 septembre et sera également diffusé à la télévision où on découvrira la chanteuse avec les plus jolis modèles de la collection d'automne, totalement fidèles au style de l'artiste. Lana sera également la star d'une deuxième campagne qui sera proposée plus tard dans la saison et réalisée par Solve Sundsbo.

 
"Nous sommes ravis d'avoir Lana Del Rey, la nouvelle star et l'icône du style, comme égérie de notre campagne d'automne. Lana est vraiment unique, et nous avons voulu créer une campagne tout aussi spéciale. L'ambiance est très L.A. noir, un style qui a inspiré notre collection d'automne et en harmonie totale avec celui de Lana." Donald Schneider, directeur de la création, H & M

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

22:39 Publié dans MODE, PEOPLE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lana del rey, h&m | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/07/2012

"La déco des Parisiennes" le livre déco très girly des Parisiennes branchées

decoparis.jpg

Un livre très "girly" de décoration dans lequel des jeunes femmes, pour certaines bloggeuses connues, nous ouvrent les portes de leurs petits cocons et nous donnent de nombreux conseils déco pour meubler les petits espaces, très fréquents à Paris, avec des couleurs pastels ou très acidulées. Un excellent moment de découverte et de jolies idées pleines de gaîeté pour donner un coup de jeune à son cher sweet-home, à Paris ou ailleurs !

Douze jeunes Parisiennes passionnées de déco nous ouvrent les portes de leur appartement girly et tendance. Accros à leur indépendance, ces femmes actives ont eu le coup de coeur pour un studio, un local ou un loft et l'ont transformé en espace de création. Ces Parisiennes habituées de la brocante et de la customisation savent dénicher les perles rares pour créer une déco à leur image. Des lieux de vie pleins de pep's et de charme, mais encore et surtout FE-MI-NINS ! Vous pourrez puiser dans cet ouvrage des inspirations pour réaliser vous aussi un univers qui vous ressemble, ainsi que quelques bonnes adresses de créateurs trendy.

  • Broché: 128 pages
  • Editeur : Editions du Chêne (9 mars 2011) 
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2812303824
  • ISBN-13: 978-2812303821

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

22:21 Publié dans DECORATION, LIVRES | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/07/2012

On adopte : le look d'Eva Longoria lors de sa venue au 52ème Festival de Télévision de Monte-Carlo

eva longoria hermes.jpg

Eva Longoria a débarqué en France le 13 juin dernier pour participer au Festival annuel de télévision de Monte-Carlo. On a remarqué son look à la fois élégant et décontracté qu'elle a affiché à son arrivée, on adopte donc comme elle sans hésitation, le jean slim blanc accompagné d'une veste blazer jaune et d'un top blanc, sans oublier le sac-cabas couleur camel (Eva ne se sépare jamais de son Birkin d'Hermès) bien pratique pour voyager.

 

jeans blanc.jpgblazer jaune.jpgtshirt blanc.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

sac kors.jpg

 ceinture blanche.jpg

 lunettes marron.jpg

 

 

 

 

 

  

 

sandales guess.jpgCliquer sur les photos pour obtenir le détail des produits

Chaussures Guess

Lunettes de soleil Oakley

Sac à main Michael Kors

Tee shirt Strenessee Blue

Blazzer Mexx

Jean Slim Filippa K

Ceinture G-Star Solomon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

09:52 Publié dans MODE, PEOPLE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eva longoria | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/07/2012

On aime : le look "Orla Kiely" de Pippa Middleton lors du jubilé de la Reine

Pippa jubilee2.jpg

Pippa jubilee.jpg

 

 

Pour le jubilé de la Reine, Pippa Middleton a joué la carte de l'élégance et de la sobriété avec ce très joli ensemble "esprit marin" robe et veste de la marque anglaise "Orla Kiely" qui connaît beaucoup de succès de l'autre côté de la Manche et qui est également disponible sur le site de vente en ligne Zalando (voir plus bas).

Orla Kiely, la styliste qui donne son nom au label, était avant tout créatrice de sacs, avant d’apposer sa griffe inimitable sur des vêtements, des objets – et même des bus londoniens ! Les motifs récurrents du design de la marque est devenu un symbole, décliné en différentes couleurs et dans des confections de qualité haut de gamme. Le style Orla Kiely est casual et printanier, pour une mode au charme décontracté.

 

 

 

 

 

robe kiely.jpgVeste kierly.jpgBlazer bleu Orla Kiely 100% soie

340 euros, voir ici

Robe bleu Orla Kiely 100% soie

395 euros, voir ici

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

02:45 Publié dans MODE, PEOPLE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pippa middleton, orla kiely | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/06/2012

Entretien avec Jean-Paul Rouve réalisateur du film "QUAND JE SERAI PETIT"

Jeseraispetit.jpg

Jeseraispetit2.jpgLe nouveau film de Jean-Paul Rouve, QUAND JE SERAI PETIT, est sorti en salles le mercredi 13 juin. L'acteur devenu réalisateur nous fait part de ses impressions sur le film et sur les acteurs (Claude Brasseur, Miou-Miou...) lors de cette interview :

 
Après SANS ARME, NI HAINE, NI VIOLENCE, qu’est-ce que vous souhaitiez raconter dans votre deuxième long métrage ?

Le postulat de départ m’est venu un jour où je me rendais à Venise en train : j’ai imaginé quelqu’un qui arrivait à la gare et qui, en apercevant un groupe d’enfants, se retrouvait totalement dans l’un d’entre eux. Dès mon retour en France, j’en ai parlé à Benoît Graffin, mon coscénariste, et l’idée lui a plu. J’ai trouvé le titre immédiatement et, au final, le train a cédé la place à un bateau… Et puis, le chemin scénaristique s’est esquissé comme un chemin psychanalytique – comme s’il s’agissait d’une analyse en couple avec Benoît Graffin !
 
Le film évoque donc les regrets et les remords…

Le thème central est celui du recommencement. «Et si c’était à refaire ?» En général, on se dit que si on pouvait corriger les erreurs que l’on a commises par le passé, ce serait forcément positif. Or, je ne suis pas si certain que ce postulat soit juste. Au fond, je pense que c’est bien d’avoir des regrets et des remords car c’est à partir de cela qu’on peut se construire. D’ailleurs, le rapport au temps m’intéresse énormément et notre évolution avec le temps, et par rapport au temps, m’intéresse beaucoup. La nostalgie est un ressenti qui me fascine : c’est un sentiment incroyable que l’homme fabrique, comme si on pouvait donner un coup de peinture sur nos souvenirs.


Vous faites dire au personnage de Miou-Miou «Les souvenirs c’est bien que ça disparaisse, sinon ça prend trop de place».

Je m’adresse cette phrase à moi-même en fait ! : je peux avoir une tendance à la nostalgie facile par moments, mais je me soigne ! Lorsque j’ai rencontré Miou-Miou pour le rôle, elle m’a beaucoup parlé de son rapport au passé. Elle n’a aucune nostalgie : pour elle, le passé, c’est le passé, et elle porte un regard serein sur la vie. C’est ce qui m’a conforté dans l’idée de la choisir pour le rôle. Pour autant, je ne voulais pas la montrer négative, froide, distante et sans amour pour les autres et je voulais qu’on comprenne comment son personnage s’est construit et protégé au fil des années.
 

Les rapports père-fils sont très forts dans le film. C’est un sujet que vous vouliez explorer dès le départ ?

Cela s’est fait de manière inconsciente. On s’est appuyé sur des anecdotes et des souvenirs personnels. Par exemple, mon père adore chiner dans des brocantes, et c’est un loisir que j’ai attribué au personnage de Claude, qui n’est pas pour autant le double de mon père. De même, j’ai un petit garçon, et je crois que si je n’étais pas père, je n’aurais pas pu écrire une telle histoire.


Comment vous êtes-vous emparé de ce type de sentiments personnels pour les besoins du scénario ?

Ils ont directement nourri notre réflexion et notre récit. Quand on a terminé l’écriture du scénario, nous avons rencontré un psychiatre. Car on voulait savoir si l’évolution psychologique et la construction du personnage principal étaient cohérentes avec son parcours. Il nous a dit que cela lui semblait plausible et réaliste.

 
Les enfants sont campés avec une grande justesse.

Quand on parle à des enfants dans la vie, on le fait de façon beaucoup plus adulte qu’on ne le croit. Mais au cinéma, on a tendance à se faire une idée un peu idiote et simpliste de la manière dont on s’adresse à eux. Je me suis beaucoup attaché à la justesse des dialogues entre adultes et enfants pendant l’écriture du scénario avec Benoît. Je ne voulais pas donner l’impression que l’on s’adressait aux enfants de manière caricaturale. Il ne faut pas simplifier la pensée, mais seulement la façon de la formuler.


Par ailleurs, il fallait aussi être vigilant par rapport à l’âge des enfants car on n’est pas le même à 10 ou à 14 ans. J’ai souvent demandé aux jeunes comédiens si les dialogues leur semblaient réalistes, et s’ils auraient pu parler de la sorte. Et quand c’était nécessaire, on n’a pas hésité à changer certaines répliques. D’ailleurs, pour les filmer, j’ai utilisé deux caméras que je prenais le temps de laisser tourner : quand les enfants exprimaient telle ou telle idée avec leurs mots à eux, je savais que je tenais le ton juste.

Comment avez-vous choisi le tout jeune comédien qui incarne votre personnage enfant ?

Pour le petit garçon, nous avions des contraintes physiques par rapport à ma physionomie d’adulte, puisqu’il fallait qu’il me ressemble. C’est la directrice de casting qui l’a repéré : il avait joué dans LE RUBAN BLANC de Michael Haneke. Il s’est imposé comme une évidence alors que je pensais que j’allais avoir beaucoup de mal à le trouver.


Vous avez rapidement envisagé de confier le rôle du père à Benoît Poelvoorde ?

J’ai presque écrit le scénario en pensant à lui. Il est belge et je suis du Nord, et il y a une certaine alchimie entre nous qui fonctionne très bien. Je me sens de la même famille d’hommes que lui. Sur le tournage, Benoît était très disponible et impliqué en tant qu’acteur, tout en restant lui-même, c’est-à-dire très drôle. J’ai senti qu’il me faisait confiance et qu’il adhérait au scénario et à son personnage. Il a un jeu simple et humain, il ne se cache pas et ne cherche pas à utiliser les ficelles d’acteur qu’on peut acquérir avec le temps. Il est sincère et généreux. C’est un immense acteur.


Sa présence semble d’ailleurs traverser le film.

Il n’avait que quatre jours de tournage… Mais ce qui fait de Benoît un grand acteur, c’est surtout sa capacité d’écoute. Dans notre scène de rencontre, près de l’aérodrome, il y avait au départ plus de dialogues qu’il n’y en a dans le film : j’ai d’abord monté la séquence telle quelle, mais je me suis rendu compte que le résultat était étrange. Car quand on fait une nouvelle rencontre, on échange peu. Tous ces dialogues ne ressemblaient pas à la réalité et sonnaient faux. Donc, j’ai décidé de couper. J’ai simplement conservé quelques phrases et échanges de regards qui en disent beaucoup plus.
 
Comment avez-vous choisi les seconds rôles ?

J’ai immédiatement pensé à Claude Brasseur : je trouve qu’il est toujours crédible, quel que soit le milieu social et professionnel de son personnage. Sur un plateau, il est intéressant car il n’est pas dans l’intellectualisation du travail, mais dans le quotidien le plus concret. Il est très concerné par son rôle et fait de nombreuses propositions sur l’attitude de son personnage pour accompagner les répliques. Il est constamment soucieux d’enrichir son personnage et il est d’une justesse incroyable : avec lui, toutes les prises sont impeccables, et dans le même temps, il adopte la posture d’un jeune comédien et pose beaucoup de questions. C’est ce qui lui donne du naturel.


Puis, j’ai pensé à Miou-Miou pour sa fraîcheur, sa grande simplicité et sa disponibilité. Comme Claude Brasseur, elle incarne tout un pan du cinéma français, d’autant plus qu’ils ont souvent tourné ensemble. C’était un pur plaisir de les voir se retrouver et partager quelques scènes.

Au départ, je voulais avoir l’avis de Xavier Beauvois sur mon scénario : je le lui ai fait lire, et il m’a fait part de remarques précises très pertinentes. Puis, je me suis dit qu’il incarnerait parfaitement mon pote dans le film, et il a accepté le rôle. Comme on est amis dans la vie, le tournage s’est très bien passé et cette simplicité transparait à l’image. D’ailleurs, une de mes scènes préférées est celle où Arly Jover vient le voir et où il lui ment : plus cela est manifeste, et plus il s’enfonce. Il a fait cela à merveille, et même si la première prise était parfaite, je l’ai refaite pour le plaisir de le voir jouer.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de travailler avec Lisa Martino et Arly Jover ?

Je ne connaissais pas Lisa Martino. Elle m’a immédiatement posé des questions très pertinentes sur son personnage parce que son rôle est vraiment complexe et peut très vite s’avérer antipathique. Il fallait donc que ce soit la comédienne qui donne de l’empathie au personnage et il était nécessaire de trouver une actrice qui ne juge pas ce qu’elle joue, sinon cela risquait de lui faire prendre trop de recul par rapport à son personnage. Autrement dit, il fallait une comédienne qui ne se regarde pas jouer. Quand j’ai parlé avec Lisa, je n’ai évoqué que les aspects positifs de son rôle car je ne voulais surtout pas qu’elle porte la culpabilité du personnage.


J’avais vu Arly Jover dans MADAME IRMA, et je l’avais trouvée formidable. Je l’avais donc en tête pour le personnage de ma femme, avant que deux autres personnes m’en parlent après avoir lu le scénario. Elle est belle et dégage une certaine vérité, et il fallait que notre couple fonctionne et soit crédible. Arly incarne une femme de responsabilité qui a sa propre vie. Après les essais, j’ai su immédiatement que c’était elle !
 

Vous avez toujours voulu être à la fois devant et derrière la caméra ?

Non, même si cette histoire est très personnelle et qu’à l’époque des Robins des Bois, je m’occupais d’écriture et de réalisation, sans même parler de l’interprétation. Je tenais à ce que le personnage soit joué avec le maximum de réalisme, exactement comme dans la vie. C’est ce que j’aime faire face à un metteur en scène, mais je ne savais pas si j’allais réussir à conjuguer le fait d’être à la fois devant et derrière la caméra. Ce sont ma productrice et mon coscénariste qui voulaient que je campe le personnage car ils sentaient que cette histoire me tenait vraiment à coeur. J’ai donc fini par être à la fois comédien et réalisateur. Pour ce deuxième film, je me sens plus metteur en scène que sur le premier. Je ressens presque un début de légitimité, j’ose davantage, même si je le dis tout bas !

 

08:27 Publié dans FILMS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/06/2012

Le célèbre feuilleton "Dallas" est de retour dans une nouvelle version

Dallas2012.jpg

Le plus célèbre feuilleton des années 80 est de retour depuis mercredi sur la chaine câblée américaine TNT, la série a déjà été rachetée par les chaines télévisées du monde entier et en France, c'est TF1 qui nous proposera de découvrir prochainement cette nouvelle version de "Dallas", mais il est déjà possible de découvrir les premiers épisodes en anglais en VOD sur MY TF1 VOD.

Elle reprend une partie de la distribution originale, avec Larry Hagman dans le rôle inoubliable de J.R., Linda Gray dans son rôle de Sue Ellen et Patrick Duffy, le gentil Bobby. Mais de nouveaux acteurs viennent compléter (et rajeunir) le casting : les fils respectifs de J.R. et de Bobby Ewing, John Ross (Josh Henderson) et Christopher (Jesse Metcalfe), et leurs fiancées. La bande son, l'écran divisé en trois pendant le générique, le ranch de Southfork et "son univers impitoyable qui glorifie la loi du plus fort" sont les mêmes qu'en 1978-1991, quand "Dallas" était diffusé dans une grande partie du monde.

Aux Etats-Unis, les avis sont partagés, il y a ceux qui trouvent que cette nouvelle version n'est pas à la hauteur de la précédente et d'autres qui se sont laissés prendre très rapidement par le plaisir de voir revivre leur sérié préférée et qui ont apprécié de replonger dans l'univers à nouveau impitoyable de "Dallas"

Ci-dessous la bande-annonce de la série et une interview des acteurs :

03:35 Publié dans FILMS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/06/2012

Voyages : Destination Londres pour une année 2012 riche en événements

Angleterre jubile.jpg

Londres est dynamique et très diverse sur le plan culturel. Elle joue un rôle important dans l'art et dans la mode. C'est aussi une importante destination touristique. Elle reçoit 27 millions de touristes par an et compte quatre sites listés au patrimoine mondial ainsi que de nombreux monuments emblématiques.
Cette année 2012, la capitale londonienne offre aux visiteurs de nombreux événements exceptionnels, notamment le Jubilé de la Reine qui vient de s'achever, mais également les Jeux Olympiques cet été, de belles occasions de découvrir cette ville très attractive.
 
450px-New_Bond_Street_2_db.jpg
 
 
 
Les principaux sites touristiques londoniens sont concentrés dans le West End, qui comprend les grands magasins d’Oxford Street, les théâtres, et les quartiers tels que Soho, Covent Garden, Mayfair, Piccadilly Circus et la place de Leicester Square. Les monuments les plus célèbres de Londres sont le British Museum, la Tate Gallery, le Tate Modern, Madame Tussauds, les palais de Westminster et de Buckingham, l’Imperial War Museum, le Science Museum, la National Gallery, la National Portrait Gallery, la Tower Bridge, Big Ben, la Tour de Londres, London Eye, Cathédrale St Paul et Arsenal Football Club Museum.
 
 
 
 
 
 
 

800px-Buckingham_Palace_and_Victoria_Monument_-_September_2006.jpg

Voici quelques incontournables :
 
Le palais de Westminster (en anglais : Palace of Westminster), également désigné sous le nom de Chambres du Parlement (Houses of Parliament), est le lieu où siègent la Chambre des communes et la Chambre des Lords du Royaume-Uni. Le palais borde la rive nord de la Tamise et se situe dans l’arrondissement londonien de la Cité de Westminster.
 
La tour de Londres (en anglais Tower of London) est une forteresse historique située sur la rive nord de la Tamise. La tour se trouve dans le district londonien de Tower Hamlets situé à l'est de la Cité de Londres dans un espace appelé Tower Hill.
 
Le Tower Bridge est un pont basculant franchissant la Tamise, entre les districts de Southwark et de Tower Hamlets, près de la tour de Londres dont il tire son nom.
 
Le palais de Buckingham (Buckingham Palace) est la résidence officielle de la monarchie britannique à Londres. Le palais est à la fois le lieu où se produisent les événements en relation avec la famille royale, le point de chute de beaucoup de chefs d’État en visite, et une attraction touristique importante.
 

800px-Tower_Bridge_London_Feb_2006.jpg

Pour le shopping :
 
West End est le principal quartier commerçant et regroupe les principales attractions telles que Oxford Street, Leicester Square, Covent Garden et Piccadilly Circus. Les boutiques de mode : Top Shop (étalé sur quatre étages, cette chaîne de mode propose de nombreuses collections de vêtements tendances à des prix très raisonnables),H&M, Next, Marks & Spencer et Benetton
 
La grande boutique légendaire de Fortnum et Mason, à Piccadilly, offre un éventail de thés tous plus savoureux les uns que les autres. En effet, le thé était la première spécialité de la boutique. Que ce soit Earl Grey ou Royal Blend, vous serez étonné par le choix qui vous êtes offert.
 
Métro, bus, tramway, taxi et train seront vos moyens de transport dans Londres. Pensez à acheter des Pass à la journée ou pour le week-end.
 
Nos adresses coup de coeur pour vous loger :
 
 belle cour.jpg
Belle Cour Hotel
 
dans un immeuble de l'époque victorienne, magnifiquement rénové et avec spa, au Belle Cour Hotel, un établissement situé dans le centre de Westminster, à Londres, à 1,5 km du palais de Westminster. Les chambres de cet hôtel boutique sont joliment meublées avec coin cuisine.
 
 
Piccadilly Stop Guesthouse.jpg
Piccadilly Stop Guesthouse
 
Le Piccadilly Stop Guesthouse offre de belles chambres doubles à Soho avec coin cuisine, dans le centre de Londres, avec un excellent rapport qualité prix. L'emplacement est imbattable : à quelques minutes à pied de Piccadilly Circus, Leicester Square, Covent Garden et Oxford Street.
Retrouvez ces deux hôtels à prix réduit sur BudgetPlaces avec le lien ci-dessous :
Londres

10:39 Publié dans TOURISME | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/06/2012

Nos idées cadeaux pour la fête des mères

 

wpcde15c-sephora.pngLe coffret-cadeau : Bien-être et beauté
 
Forfait spa, soin du visage, soin du corps, forfait bronzage, soin des mains et des pieds, modelage au chocolat... l'offre de ce coffret bien-être fera plaisir à coup sûr aux femmes comme aux hommes.

WONDERBOX et SEPHORA fêtent les mamans en associant le bien-être à la beauté : un eyeliner SEPHORA est offert dans ce coffret !                                

Prix : 74,90 euros pour en savoir plus cliquer sur l'image ou ici

 

 
 
WPCST04C_2.png
 
 Le coffret-cadeau : Spa et bien-être
 
Ce coffret spa permet de passer un week-end détente à deux, de déguster un dîner gastronomique, de prendre un petit-déjeuner et de faire un soin bien-être.Offrez un forfait spa, un soin du corps, un soin du visage, un bain modelant ou drainant ... autant de rituels bien-être accessibles au sein d'un château, d'un centre de thalassothérapie ou d'une demeure de charme
 
Prix : 279,90 euros pour en savoir plus cliquer sur l'image ou ici
 
 SHALIMAR-Coffret-Eau-de-Parfum-993.jpg
 
SHALIMAR Coffret Eau de Parfum
 
Ce coffret contient :
- l'Eau de Parfum SHALIMAR 50 ml
et en cadeau :
- le Lait pour le Corps 75 ml
- une Trousse
Et un cadeau supplémentaire : Un élégant bijou de sac
Elégance, sensualité, subtilité, emprise, à travers ce parfum qu’un conte d’amour oriental a inspiré, Shalimar est l’éblouissante essence d’une femme inépuisablement désirable, perpétuellement désirée.
 
Prix : 76,60 euros pour en savoir plus cliquer sur l'image ou icietamsac.jpg
 
 
 
 
Sac canvas triple compartiments
 
Avec ses deux rangements séparés et sa poche intérieure, impossible de perdre ses clés dans son sac. Le sac Vita bicolore se porte à la main pour un look sophistiqué
 
Prix : 34,95 euros pour en savoir plus cliquer sur l'image ou ici
 
guessfoulard.jpg
 
 
Foulard 30th Anniversary Neckerchief

Foulard en viscose

imprimé avec motif floral
imprimé sur les bords "Joyeux Anniversaire"
dimensions 53x53 cm
100% Soie
 
Prix : 30 euros pour en savoir plus cliquer sur l'image ou ici

07:59 Publié dans BEAUTE, MODE, SHOPPING | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/05/2012

Un défilé Chanel dans les jardins du Château de Versailles

Chanelversailles.jpg

C'est une fois de plus, un magnifique spectacle que Karl Lagerfeld a offert à quelques privilégiés lors de son Fashion Show organisé le 14 mai dernier dans le cadre merveilleux du Château de Versailles.
La collection, fortement inspirée de l'époque de Marie-Antoinette, était présentée par des mannequins ornés de perruques fantaisistes devant un parterre d'invités triès sur le volet dont faisait partie Vanessa Paradis.
 

07:29 Publié dans MODE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook