Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2013

Interview de Julie Delpy et Ethan Hawke pour le film "Before Midnight"

before-midnight.jpg

 

Le film "Before Midnight" est sorti au cinéma le 26 juin dernier
 
Une île grecque, une villa magnifique, en plein mois d’août.
Céline, son mari Jesse et leurs deux filles passent leurs vacances chez des amis. On se promène, on partage des repas arrosés, on refait le monde.
La veille du retour à Paris, surprise : les amis offrent au couple une nuit dans un hôtel de charme, sans les enfants.
Les conditions sont idylliques mais les vieilles rancoeurs remontent à la surface et la soirée en amoureux tourne vite au règlement de comptes.
Céline et Jesse seront-ils encore ensemble le matin de leur départ ?
 
Comment vous entendez vous avec Ethan Hawke en tant que coscénaristes ?

Julie Delpy :Comme nous sommes vraiment amis et qu’on se connaît bien, on n’a pas besoin d’être polis.
Si quelque chose ne me plaît pas, je le lui dis carrément. L’ego n’a pas sa place quand on se
connaît aussi bien. On a dépassé ce stade.

Comment s’est passé le tournage en Grèce ?

Julie Delpy :Nous avions une pression énorme. C’était presque comme courir un marathon. C’était du non-stop. Il fallait finir d’écrire le scénario et enchaîner avec le tournage. Mais c’est un pays merveilleux, même si au début j’avais des craintes.
L’équipe était vraiment sympa. On n’aurait pas pu trouver un plus bel endroit pour tourner.

Le film montre-t-il bien comment vous avez évolué dans le temps ?

Julie Delpy :Absolument. C’est proche de nous, on ne peut pas le nier. Mais Richard aussi a vieilli et comme il a 10 ans de plus que nous, c’est lui le sage.

Ethan et vous, êtes-vous romantiques ?

Julie Delpy :Nous ne sommes ni cyniques ni blasés.

Comment avez-vous abordé la quarantaine ?

Julie Delpy :Je n’y ai même pas pensé. Je ne pense pas à ce genre de choses. Beaucoup d’actrices s’angoissent, mais pas moi. 40 ans, 45 ans.... Du moment que je suis en vie, tout va bien. Vieillir ne me fait pas peur.
 
Retrouvez la suite de l'interview dans le numéro 22 du magazine Femmes Actives

02:05 Publié dans FILMS, PEOPLE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.