Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2012

Valérie Trierweiler, élégance et discrétion pour la nouvelle "Première Dame" de France

valerie_trierweiler_reference.jpg

Ce dimanche 6 mai, François Hollande est devenu le nouveau Président de la France et il peut compter sur le soutien de sa compagne Valérie Trierweiler, cette jolie femme de 47 ans, élégante, raffinée et intelligente connaît bien le monde de la politique et devrait assez facilement se glisser dans le rôle de la "Première Dame" de France. 
 
Née le 16 février 1965 à Angers, Valérie Massonneau est la cinquième d'une famille de six enfants. Elle suit une scolarité successivement au collège Jean Lurçat et au lycée Joachim du Bellay d'Angers, où elle obtient son baccalauréat en 1983, avant de poursuivre ses études à Paris, à la Sorbonne. Elle suit dès lors les cours d'histoire puis de sciences politiques, sanctionnées par un DESS de sciences politiques.
 
Après l'obtention de son DESS en 1988, Valérie Trierweiler collabore à la revue Profession Politique où travaille Gérard Carreyrou. En 1989, Roger Thérond l'engage à Paris Match où elle est nommée grand reporter, un titre « fictif » car la rédaction lui demande de se consacrer uniquement à la critique littéraire et d'abandonner sa spécialité relative aux sujets politiques, ce qu'elle déplore.
 
À partir de 2005, au lancement de Direct 8, chaîne du groupe Bolloré, elle présente des émissions et rendez-vous politiques, notamment sous forme d'entretiens. Ainsi, jusqu'en 2007, elle présente l'émission hebdomadaire en direct Le Grand 8, première émission politique de Direct 8, initialement en compagnie de Dominique Souchier.
 
À partir de septembre 2007, elle co-anime, avec Mikaël Guedj, l'émission politique hebdomadaire de Direct 8, intitulée Politiquement parlant.
Après avoir animé, de mars à octobre 2011, 2012 portrait de campagne, elle présente l'émission Itinéraires, à compter du 28 janvier 2012. Ce nouveau magazine connaît des débuts difficiles, en termes d'audience.
 
Divorcée d'un premier mariage sans enfant avec un ami d'enfance prénommé Franck, Valérie Massonneau épouse en secondes noces Denis Trierweiler, secrétaire de rédaction à Paris-Match, auteur, universitaire, spécialiste du philosophe Hans Blumenberg, traducteur et germaniste, avec lequel elle a trois enfants et dont elle est également divorcée.
 
Liée sentimentalement à François Hollande, qu'elle a connu à titre professionnel depuis les élections législatives de 1988, elle débute en 2005 sa relation avec François Hollande, alors compagnon de Ségolène Royal. Il envisage de se présenter en 2007 à la présidentielle. Mais, finalement, il renonce car cette liaison est de nature à compromettre sa candidature. Dans une interview à Ouest-France, Valérie Trierweiler avoue être soulagée : « S'il avait été candidat, j'aurais dû renoncer à lui malgré la force de notre histoire d'amour. ». Elle rend publique sa relation avec lui, en octobre 2010.
 
Le 20 octobre 2011, elle porte plainte contre X pour « collecte et traitement illicite de données personnelles » auprès du parquet de Paris, suite à la parution, le 4 octobre, d'un article de L'Express affirmant que, au début 2011, elle aurait fait l'objet d'une enquête sur son passé et son entourage de la part d'une section de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris. Chargée par le parquet de Paris de mener des investigations, l'Inspection générale de la police nationale met en évidence que la fiche de Valérie Trierweiler est un faux mais clôt le dossier, sans chercher l'auteur du délit. Après avoir décidé de classer l'affaire, le parquet de Paris confie, à la Brigade de répression de la délinquance sur les personnes, des investigations complémentaires réclamées par le préfet de police.

03:01 Publié dans SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.