Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2010

110.000 hommes sont battus chaque année par leurs compagnes

homme-desespoir.jpg

Les violences conjugales ne touchent pas que les femmes. Selon l'observatoire de la délinquance, 110.000 hommes sont battus chaque année par leurs compagnes. Seuls 5% d'entre eux osent porter plainte. Un phénomène inquiétant qui s'aggrave souvent avec l'âge.

Si peu d'hommes osent briser ce tabou, certains chiffres permettent de dire que cette violence existe bel et bien. Mais pour un homme, il n’est pas facile d'admettre que sa compagne le bat, tant est ancré dans l'inconscient collectif l'image de la femme battue par un mari plus fort physiquement. Mais si les violences conjugales concernent très majoritairement les femmes, 27 hommes sont décédés en 2009 sous les coups de leurs femmes (157 femmes sont mortes dans des situations identiques à la même époque).

Hélas, trop peu d'hommes victimes d'abus (notamment des personnes âgées), osent franchir le pas et acceptent de porter plainte ou même de parler des sévices dont ils sont les victimes.

Selon l'association SOS Hommes battus, il ne s'agit pas que d'un problème d'amour propre et un certain nombre d'hommes venant au commissariat sont l'objet de moqueries et voient leur plainte pas prise au sérieux. Lorsqu'une plainte est déposée, il est d'ailleurs très rare qu'elle soit suivie de condamnation. C'est ce que déplore Sylvianne Spitzer, psychologue et fondatrice de SOS hommes battus, la seule association venant en aide aux hommes battus. «Si une femme vient dans un commissariat sans preuves, en disant que son mari la frappe, on va la pousser à porter plainte et l'homme sera placé en garde à vue. En revanche, si un homme se présente à la police avec des preuves en disant que sa femme le bat, une fois sur deux on va lui rire au nez et trois fois sur quatre on refusera qu'il porte plainte. En général, les femmes ne sont pas placées en garde à vue et si elles passent au tribunal, il ne leur arrive pas grand chose, voire rien du tout.»

11:58 Publié dans SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Enquête sur la violence des femmes au Canada - Youtube:
http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/08/28/violence-conjugale-le-lavage-de-cerveau-continue.html

Depuis les années 1970 à 1980, toutes les études (au Canada) ont prouvé que les femmes sont autant violentes que les hommes !!! Mais le lobby féministe a caché les réalités et organisé des campagnes sexistes et mensongères avec des fausses statistiques sur la violence conjugale.

Le chiffre réel de la violence physique envers les femmes est moins de 0,5 % !!!

Comment peut-on expliquer un tel détournement de l’opinion publique ???

Écrit par : CLVDP | 29/08/2010

Comment croire à un "tel complot" ?
Que la vie de couple fasse resurgir des comportements violents de part et d'autre me semble tout à fait envisageable.
c'est ce que l'on nomme communément "la spirale de la violence" parfaitement illustré par le court métrage "Ouvrez la cage"

Voir des extraits sur You Tube

http://youtu.be/5nR7RKJa1jE

Écrit par : Chéron | 30/08/2011

Les commentaires sont fermés.