Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2010

Les hommes gagnant moins d'argent que leur femme sont plus enclins à être infidèles

M.Streep.jpg

Une étude publiée ce lundi aux Etats-Unis révèle que les hommes gagnant moins d'argent que leur femme sont plus enclins à être infidèles. Ce serait pour eux une manière de "restaurer leur masculinité". 

Christin Munsch, doctorante en sociologie à l'Université Cornell aux Etats-Unis vient de dévoiler les résultats d'une étude sur les liens entre l'argent et la fidélité qu'elle a mené sur une période de 6 ans auprès de 1.024 hommes et de 1.559 femmes mariés ou en couple depuis au moins un an. La conclusion la plus surprenante est que les hommes gagnant  moins d'argent que leur femme auraient tendance à la tromper plus facilement. 

Identité masculine menacée

"Gagner moins d'argent que sa partenaire féminine peut menacer l'identité masculine des hommes en remettant en cause la notion traditionnelle qui les définit comme ceux qui subviennent aux besoins" de la famille, explique la chercheuse.  Tromper sa partenaire serait un moyen pour les hommes de restaurer leur masculinité ressentie comme menacée par cette situation. "Ce lien de cause à effet peut être particulièrement prononcé dans certains groupes de la population fortement attachés à une masculinité traditionnelle, comme les hommes d'origine latino-américaine", précise-t-elle.

Phénomène inverse pour les femmes
Par contre, le phénomène serait inversé pour les femmes. Si l'épouse dépend financièrement de son mari, elle aurait moins tendance à le tromper. "La féminité pour la femme n'est pas définie par son statut de soutien de famille, ni par les conquêtes sexuelles. La dépendance financière n'est pas une menace pour les femmes", explique Christin Munsch. "Au contraire (...), il est plus probable que, pour les femmes, la dépendance financière les conduit à être plus fidèles".

 

21:21 Publié dans SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.